Lettres à un ami Allemand View larger

Lettres à un ami Allemand

9789973622174

|

New product

4,800DT

  • « Elles avaient un but, précise Camus dans sa préface, qui était d'éclairer un peu le combat aveugle où nous étions et, par là, de rendre plus efficace ce combat. » Camus utilise ici un procédé qui consiste à écrire une lettre imaginaire à un ami tout aussi imaginaire. La dernière lettre contient cette citation tirée d'Obermann, chère à Camus : « L'homme est périssable. Il se peut; mais périssons en résistant, et si le néant nous est réservé, ne faisons pas que ce soit une justice. »

    À son ami allemand qui prône la grandeur de son pays, Camus réplique que la justice est supérieure à la grandeur et que, de toute façon, tous les moyens ne sont pas bons pour en assurer la prééminence. Le courage n'est valable que s'il est subordonné à l'intelligence. L'Allemagne veut dominer l'Europe alors que la France espère une aventure commune2. Tous deux ont cru que ce monde n'était pas dominé par « une raison supérieure », transcendante. Si l'Allemand a pu en inférer que tout était permis, Camus a refusé le désespoir et s'est tourné vers la justice. « Je continue de croire que ce monde n'a pas de sens supérieur, lui écrit-il. Mais je sais que quelque chose en lui a du sens, et c'est l'homme, parce qu'il est le seul être à exiger d'en avoir.

  • Editeur Alyssa
    auteur Albert Camus
    Nombre de pages 48
    Date de parution 2020
    Langue Français
  • Aucun avis n'a été publié pour le moment.

    Donnez votre avis

    Lettres à un ami Allemand

    Lettres à un ami Allemand