Les Juifs, le monde et l'argent View larger

Les Juifs, le monde et l'argent

9782253155805

New product

« Le judaïsme commence par un voyage. Et, comme le sens de toute chose se trouve souvent caché dans celui des mots, l'identité du peuple hébreu se dissimule dans son nom, qui renvoie justement au voyage. »

More details

35,600DT

  • Histoire économique du peuple juif 

    Voici l'histoire des rapports du peuple juif avec le monde et l'argent. Je sais ce que ce sujet a de sulfureux. Il a déclenché tant de polémiques, entraîné tant de massacres qu'il est devenu comme un tabou à n'évoquer sous aucun prétexte, de peur de réveiller quelque catastrophe immémoriale. Aujourd'hui, plus personne n'ose écrire sur ce sujet ; comme si des siècles d'études n'avaient servi qu'à nourrir des autodafés. En décidant de raconter cette histoire, on pourrait laisser croire qu'il existe un peuple juif uni, riche et puissant, placé sous un commandement centralisé, en charge de mettre en oeuvre une stratégie de pouvoir mondial par l'argent. On rejoindrait par là des fantasmes qui ont traversé tous les siècles, de Trajan à Constantin, de Matthieu à Luther, de Marlowe à Voltaire, des Protocoles des Sages de Sion à Mein Kampf, jusqu'à tout ce que charrie aujourd'hui anonymement l'internet. Pourtant, il est d'une importance capitale, pour les hommes d'aujourd'hui, de comprendre comment l'inventeur du monothéisme s'est trouvé en situation de fonder l'éthique du capitalisme, avant d'en devenir, par certains de ses fils, le premier banquier, et par d'autres, le plus implacable de ses ennemis. Il est aussi essentiel pour le peuple juif lui-même d'affronter cette partie de son histoire qu'il n'aime pas et dont, pourtant, il aurait tout lieu d'être fier

  • Editeur Le livre de Poche
    auteur Jacques Attali
    Nombre de pages 768
    Date de parution 2003
    Langue Français
  • Aucun avis n'a été publié pour le moment.

    Donnez votre avis

    Les Juifs, le monde et l'argent

    Les Juifs, le monde et l'argent

    « Le judaïsme commence par un voyage. Et, comme le sens de toute chose se trouve souvent caché dans celui des mots, l'identité du peuple hébreu se dissimule dans son nom, qui renvoie justement au voyage. »